Les freins à la médiation familiale

Pour nous les professionnels, cela nous semble simple et facile de contacter un médiateur familial.

Mais pour les personnes en difficultés relationnelles avec leurs proches, la démarche s’apparente probablement plutôt à.la dernière carte à jouer pour sortir de l’ornière.

Les freins sont nombreux. Le plus répandu, me semble-t-il, reste que la vie famiale est de l’ordre de l’intime et ne regarde personne. Et surtout pas une personne extérieure au cercle familial proche.

L’intimité ce sont des souvenirs, des belles choses partagées mais aussi des souffrances, des humiliationset et des conflits. C’est du passé et du quotidien. Et parfois quant cette intimité devient trop lourde avec un avenir flou, sombre et peu rassurant, s’ouvrir à un professionnel reste une porte de sortie à envisager.

Venir parler à une personne qu’on ne connait pas, demande une bonne dose de courage, mais aussi surtout de désespérance, et enfin et le plus contructif, une envie de changer.